Visiter Versailles : 15 choses à faire à Versailles et ses environs

Visiter Versailles : 15 choses à faire à Versailles et ses environs

Que faire à Versailles ? Où dormir ?

Le château de Versailles est l’incarnation du luxe des 17e et 18e siècles. Manifestation de l’excès de l’Ancien Régime, il surprend par son opulence, avec des jardins si vastes qu’il faut un vélo ou une voiturette de golf pour avoir la chance de tout visiter en une seule journée.

Une grande partie du château et de ses extérieurs sont l’œuvre de l’architecte Louis Le Vau, du paysagiste André Le Nôtre et du peintre Charles Le Brun. Le reste de la ville découle du palais, offrant aux courtisans et entrepreneurs qui avaient besoin d’être proches du Roi de somptueuses demeures installées sur d’élégantes avenues.

Explorons ensemble les 15 meilleures choses à faire et à voir à Versailles.

1. Les appartements du château

Lors de votre visite du château de Versailles, vous entrerez dans les éblouissants salons et chambres où la royauté vivait et vaquait à ses occupations.

Le Grand Appartement du Roi Louis XIV offre un décor totalement préservé depuis son règne au 17e siècle. Dans les sept salons spectaculaires qui le composent, il se rendait à la disposition des visiteurs sur le chemin de la chapelle et donnait audience trois fois par semaine.

Cet appartement comporte la chambre ridiculement grande de Louis XIV, tandis que son successeur Louis XV préférait l’appartement privé, plus sobre.

Le Grand Appartement de la Reine est semblable à celui du Roi, et fut un espace privé pour les trois reines qui se succédèrent, Marie-Thérèse d’Autriche (Louis XIV), Marie Leczinska (Louis XV) et Marie-Antoinette (Louis XVI). La décoration a donc suivi la succession des goûts jusqu’à la fin du 18e siècle.

2. La galerie des Glaces

La galerie centrale du palais, appelée la galerie des Glaces ou Grande Galerie, a été construite entre 1678 et 1684, dans un style baroque. Elle relie le Grand Appartement du Roi au Grand Appartement de la Reine. La galerie des Glaces est connue pour sa beauté (le consensus veut qu’elle soit la plus belle salle du palais), comme pour les événements historiques qui s’y sont déroulés.

La salle mesure 73 mètres de long et est éclairée d’un côté par 17 fenêtres à arcades dont la lumière est réfléchie par 17 arches constituées de 21 glaces, soit au total 357 glaces. La galerie fait face aux somptueux jardins de Versailles et en parachève la perspective.

En levant les yeux dans la galerie, vous verrez le plafond peint par Charles Le Brun, commémorant les campagnes militaires et les victoires de Louis XIV. C’est aussi dans la galerie des Glaces que le traité de Versailles, qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, fut signé le 28 juin 1919.

3. La chapelle royale

Chaque jour à 10h00, le roi assistait à la messe dans cette chapelle baroque. De nombreux événements historiques ont eu lieu ici au 18e siècle, comme le mariage entre le futur Louis XVI et Marie-Antoinette. La chapelle royale est l’unique bâtiment du Parc de Versailles qui s’élève plus haut que le palais.

Le roi s’asseyait à l’étage supérieur de la galerie royale. En vous attardant sur la configuration de la chapelle, vous remarquerez clairement que les rois de France étaient considérés comme des généraux de Dieu.

Situé dans la galerie au-dessus de l’autel, l’orgue Cliquot figure parmi les nombreuses choses à admirer en ce lieu. Attardez-vous également sur les sculptures dans les écoinçons entre les arcades, les plafonds peints et le sol en marbre. La chapelle royale est littéralement de toute beauté.

4. L’opéra royal

La construction de l’opéra du palais s’achève en 1770, plus d’un siècle après la pose de la première pierre. Il fut inauguré pour le mariage du futur Louis XVI et de Marie-Antoinette.

L’acoustique y est de premier ordre, en partie due à la construction en bois de la salle, avec des panneaux sculptés et peints pour ressembler à de la pierre.

L’ensemble de l’édifice était avant-gardiste. Il s’agissait du premier opéra en ovale construit en France, tandis que la loge et le boudoir du roi furent les premiers exemples du style Louis XVI, bien qu’ils aient été réalisés sous le règne de Louis XV. C’est un style qui se répandit en France durant les 20 années qui suivirent, jusqu’à la disparition de Louis XVI.

5. L’Académie du spectacle équestre

La Grande Écurie a été achevée en 1682. Non seulement ces écuries étaient un endroit majestueux où le roi hébergeait ses chevaux qu’il destinait notamment à la chasse, mais elles accueillaient également la plus importante académie d’équitation du pays.

Le samedi, vous pouvez visiter les écuries pour admirer un spectacle donné par l’Académie équestre nationale du Domaine de Versailles, qui a été créée en 2003 par l’artiste équestre Bartabas pour faire revivre la Grande Écurie. Ce spectacle réunit équitation, escrime et danse de haut niveau.

Si vous pensez que l’escrime et la danse sont hors de propos, détrompez-vous. Les étudiants de l’académie sont également formés dans d’autres disciplines pour améliorer leurs compétences en maniement de chevaux.

Le dimanche, vous pouvez assister aux entraînements, tandis que des visites guidées des écuries restent possibles sur réservation.

6. La galerie des Carrosses

Après dix ans de fermeture pour restauration, le musée de la Grande Écurie, contenant la collection de carrosses du château, a rouvert en 2016. Comme pour le reste du palais, la collection a été rendue publique par le roi Louis-Philippe Ier en 1833 lors de l’ouverture du château au monde.

La plupart des carrosses datent du 19e siècle, les voitures de luxe de l’Ancien Régime ayant été vendues à la Révolution. L’un des plus anciens carrosses de la collection est la berline du Dauphin Louis de France de 1780.

Vous verrez également des berlines et des voitures de gala de la cour impériale de Napoléon, le char funèbre qui conduisit Louis XVIII en 1824 dans sa dernière demeure, et le carrosse du sacre de Charles X la même année.

7. Les jardins de Versailles

André Le Nôtre est à l’origine du parc gigantesque du palais. Les travaux ont débuté en même temps que la construction du palais. Louis XIV considérait en effet que les jardins devaient être aussi important que le palais lui-même.

Afin de vous rendre compte de l’ampleur titanesque de la tâche, tenez-vous sur les marches à l’extérieur de la galerie des Glaces et contemplez les parterres s’étirer face à vous bien au-delà du Grand Canal.

Il vous faudra plus d’une journée pour tout voir. Mais si le temps vous manque, vous pouvez vous en tenir à l’Orangerie et au parterre de Latone.

8. Le Grand Canal

Le Bassin du Grand Canal est le plus long plan d’eau des jardins de Versailles et épouse la forme d’une croix mesurant 1,67 km. Ce canal est l’un des chefs-d’œuvre d’André Le Nôtre.

En regardant vers l’ouest depuis le parterre de Latone, il crée un long rayon de lumière réfléchie qui se rétrécit au loin en un fin ruban.

Le canal a été le théâtre de toutes sortes de spectacles nautiques pendant le règne de Louis XIV. Par exemple, dans les années 1670, la République de Venise a envoyé des gondoles au roi, ainsi que des gondoliers qui logèrent dans des bâtiments au bord de l’eau. En hiver, le canal gelait et il était utilisé pour faire du traîneau et du patinage.

Aujourd’hui, en été, vous pouvez louer un pédalo et passer une demi-heure sur l’eau, comme Louis XIV aurait pu le faire il y a plus de 300 ans.

9. Le hameau de la Reine

L’on pourrait presque décrire la dépendance privée de Marie-Antoinette comme un parc à thème médiéval construit au 18e siècle. Elle venait ici pour s’éloigner de la cour et se détendre avec ses amis.

Le hameau compte 12 chalets à colombages et corps de ferme pittoresques. Certains sont même recouverts d’un toit de chaume. L’ensemble est installé autour d’un petit lac. Vous y trouverez notamment une laiterie, un boudoir, un moulin avec une roue à aubes décorative, une ferme, une tour de conte de fées et une grange. Chaque édifice disposait de son propre jardin de fleurs ou de son potager, tandis que la laiterie produisait du lait et des œufs pour la Reine.

10. Le Grand Trianon

Quelques décennies plus tôt, Louis XIV avait également cherché à l’isoler de sa cour. Le résultat fut à sa mesure, avec un pavillon conçu par Louis Le Vau. Ici, le roi pouvait s’isoler avec sa favorite, la marquise de Montespan.

Lorsque le bâtiment initial montra des signes d’usure manifestes, le roi a chargé Jules Hardouin-Mansart d’en bâtir un nouveau en marbre rose. Construit en 1687 sur un seul niveau et disposant de ses propres jardins géométriques, le Grand Trianon est à la fois intimiste et grandiose.

11. Le potager du Roi

Le potager du Roi n’est pas un potager ordinaire. Il a été élaboré sur cinq ans, jusqu’en 1673, par le jardinier Jean-Baptiste de la Quintinie.

Le potager du Roi s’étend sur neuf hectares et reste quasiment identique à sa configuration originale. Cependant, il accueille désormais beaucoup plus de variété, avec plus de 400 types d’arbres fruitiers différents.

Le jardin est rattaché à l’ENSP (École nationale supérieure de paysage) de Versailles et produit plus de 30 tonnes de légumes et 50 tonnes de fruits chaque année. Les melons, figues et asperges qui nourrissaient alors le roi sont désormais venus au marché de Versailles ou à la boutique de l’école.

12. Le musée Lambinet

L’inconvénient majeur du château de Versailles, ce sont les longues files d’attente et la foule. Heureusement, la ville renferme des coins calmes et sympathiques pour vous évader quelques temps.

Le musée Lambinet est situé boulevard de la Reine, dans un hôtel particulier construit pour Joseph-Barnabé Porchon, entrepreneur en construction pour Louis XV en 1751. Ici, vous verrez plus de 550 pièces exposées, révélant l’histoire de Versailles à travers des céramiques, des instruments de musique, meubles et peintures d’artistes comme Alfred Sisley.

Le musée accueille également des expositions passionnantes sur la Révolution, enrichies d’objets originaux et de portraits de Jean-Paul Marat et Charlotte Corday, le premier ayant été assassiné par le second.

13. L’église Notre-Dame de Versailles

L’église Notre-Dame de Versailles est située à l’extérieur de l’enceinte du château. Jules Hardouin-Mansart a également signé la conception de cette bâtisse, laquelle a été achevée en 1686. Elle a été construite à la demande de Louis XIV pour accueillir la population croissante de Versailles après qu’il y eut déplacé la cour royale au début de la décennie.

Le roi lui-même posa la première pierre en 1684. Cette église est l’un des premiers exemples du néoclassicisme de l’époque et est éclairée d’en haut par une lanterne de toit située dans le dôme. Le plus fascinant est qu’il s’agit d’une église paroissiale. Par conséquent, ses archives incluent de nombreux détails sur les baptêmes royaux, les mariages et les décès qui ont eu lieu au château de Versailles.

14. La Ferme de Viltain

Passez la journée à visiter Versailles et ses jardins n’est peut-être pas une idée amusante pour les enfants. Dans ce cas, rendez-vous à la ferme de Viltain, une ferme laitière à quelques kilomètres au sud de Versailles.

Ici, les enfants pourront découvrir un troupeau de 600 vaches. Ils les verront se faire traire et, en été, pourront même approcher leurs veaux.

Les parents gourmets se rendent au magasin de la ferme pour y déguster fromages, lait et yaourts produits à la ferme, ainsi que des confitures et de la charcuterie maison.

Selon le moment de l’année où vous vous rendez à la Ferme de Viltain, vous pouvez également cueillir vos propres fleurs ou fruits de saison dans le grand potager.

15. Le marché Notre-Dame

La place du marché de Versailles accueille le plus grand marché fermier en plein air de la région-Île-de-France. Il a lieu les mardis, vendredis et dimanches, tandis que sur la même place, le marché couvert est ouvert la semaine sauf le lundi.

Les étals extérieurs vendent des produits frais, tels que des fruits et légumes, des fleurs, du fromage, des épices, des noix et des fruits secs, tous magnifiquement présentés.

À l’intérieur, vous pouvez trouver de la viande, du vin, du pain frais, encore plus de fromage, du poisson, du pâté, mais aussi des plats chauds à emporter comme du poulet rôti.

Comme sur les meilleurs marchés de France, c’est un régal pour les sens et une fenêtre parfaite sur la vie locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *