Visiter Saint-Étienne : 15 choses à faire à Saint-Étienne et ses environs

Visiter Saint-Étienne : 15 choses à faire à Saint-Étienne et ses environs

Que faire à Saint-Étienne ? Où dormir ?

Envie de découvrir les pépites du département de la Loire ? Aujourd’hui, je vous emmène visiter Saint-Étienne.

Située dans le centre-est de la France, à quelques dizaines de kilomètres de Lyon, Saint-Étienne n’est pas forcément une destination touristique de premier ordre. En effet, pendant longtemps elle a été tournée vers l’industrie et l’exploitation minière.

Pourtant, elle fait progressivement peau neuve pour devenir aujourd’hui un pôle artistique. Par exemple, l’ancienne manufacture d’armes de Plaine-Achille est devenue le quartier des métiers créatifs et de l’innovation.

Avec de nombreuses choses à voir et à faire à Saint-Étienne et ses alentours, vous ne manquerez pas de passer un séjour inoubliable.

Découvrez notamment le Musée de la Mine pour connaître toute l’histoire houillère de Saint-Étienne. Si vous êtes fan du football, rendez-vous au stade Geoffroy Guichard pour un hommage vibrant à l’un des plus grands clubs européens, l’AS Saint-Étienne. Pour les amoureux de la nature et d’air frais, la forêt profonde et les sommets du parc régional du Pilat sont parfaits, et rapidement accessibles depuis le sud de la ville.

Je vous ai mis l’eau à la bouche ? Alors explorons maintenant les 15 meilleures choses à faire et à voir à Saint-Etienne.

1. Le Musée de la Mine

Découvrez la dernière mine préservée de Saint-Étienne, fermée en 1973, dans le très coté Parc-Musée de la Mine, la première attraction minière de France. Descendez dans la reconstruction d’un tunnel pour voir à quoi ressemblait le quotidien d’un mineur du 20e siècle. Apprenez également l’histoire de l’extraction de la houille, présentée dans une muséographie moderne.

Vous êtes féru des machines industrielles ? La quantité de machines et de dépendances qui survivent encore dans cette mine est exceptionnelle, comme en témoignent le gigantesque chevalement en acier, la salle des compresseurs, ou encore l’atelier de maintenance des locomotives. La grande salle de bain qui pouvait accueillir des centaines de mineurs est également en parfait état.

2. La Cité du Design

La Manufacture-Plaine-Achille est un espace de plus de 100 hectares, entièrement dédié aux entreprises créatives en plein essor de Saint-Étienne. La Cité du Design est la pièce maîtresse de ce haut-lieu de la créativité stéphanoise, installée depuis 2009 dans l’ancienne usine d’armes réhabilitée de Saint-Étienne.

Outre les trois bâtiments de la manufacture restaurés, l’architecture des deux nouveaux bâtiments est à découvrir absolument. La Platine est une installation ultramoderne de 7 400 m² revêtue de milliers de panneaux triangulaires. Selon leur emplacement, ces panneaux sont transparents ou opaques, photovoltaïques ou de photosynthèse. À l’intérieur, parcourez les expositions temporaires de design et jetez un œil à la serre futuriste.

La seconde installation, appelée la tour observatoire, vient compléter cet ensemble architectural. Gravissez ses 32 m de haut et savourez la vue imprenable à 360° sur toute la ville de Saint-Étienne.

3. Le Musée d’Art moderne

Le musée d’Art moderne et contemporain est un gigantesque bâtiment, dont les couleurs rappellent le passé houiller de Saint-Étienne.

Ce musée prestigieux regroupe près de 20 000 œuvres, dont une majorité du 20e siècle, mais aussi toute une collection d’art ancien, de design et de photographies. Tout au long de l’année, une dizaine d’expositions attirent plus de 60 000 visiteurs.

De façon permanente ou temporaire, différentes œuvres de l’expressionnisme abstrait et du minimalisme sont présentées au public. Ici, vous découvrez l’une des plus importantes collections d’œuvres d’art en France, avec notamment des pièces de Fernand Léger, Pablo Picasso et Claude Monet, mais aussi d’artistes plus contemporains et de jeunes créateurs internationaux.

4. Le Musée d’Art et d’industrie

Le musée d’Art et d’industrie est le lieu par excellence pour vous familiariser en quelques heures avec la culture et l’histoire de Saint-Étienne. Il présente trois différentes collections d’envergure internationale.

Découvrez tout d’abord la grande galerie consacrée à la fabrication de vélos, qui a débuté à grande échelle à Saint-Étienne au 19e siècle. Apprenez également sur l’évolution technique de la moto à l’aide de quelques prototypes antiques.

En hommage au passé célèbre de la ville en matière de fabrication d’armes, une exposition de 350 armes à feu est à découvrir, issues de la plus importante réserve de province, contenant 3 000 pièces.

La troisième collection est consacrée à l’industrie textile de Saint-Étienne. En effet, la ville possède également un passé historique en rubanerie. Ici, vous visitez la plus grande collection de rubans au monde et découvrez les machines et les outils représentatifs de cette industrie.

5. Le Musée du Vieux Saint-Étienne

Jusqu’en 2018, le Musée du Vieux Saint-Étienne était logé à l’hôtel Villeneuve, un hôtel particulier classé monument historique. Faute de moyens et de visibilité, le musée a été fermé, mais la collection fut transférée au musée d’Art et d’industrie de Saint-Étienne.

Cette collection revient sur la naissance de la ville et explique sa soudaine frénésie industrielle au 19e siècle. Vous découvrirez ainsi la charte historique qui enregistre pour la première fois le nom de la ville en 1258, ainsi que la grande collection lapidaire de grès ancien sculpté.

Apprenez-en davantage sur la croissance progressive de la ville au fil du temps, à partir de cartes, de gravures et de croquis. Le plus intéressant de tous ces joyaux, c’est le trésor de caricatures originales du dessinateur du 19e siècle Étienne Carjat. Savourez son style amusant et affectueux dans lequel il illustre ses contemporains, comme Alexandre Dumas.

6. Le Musée des Verts

L’AS Saint-Étienne (ASSE) est une équipe de football avec un palmarès flamboyant. Dans les années 60 et 70, les Verts étaient l’équipe à battre. Ils ont remporté 9 titres de champion en 18 ans. Ils sont toujours restés dans la moitié supérieure de la ligue 1 et ont manqué de peu la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976.

Découvrez l’histoire de cette équipe exceptionnelle au Stade Geoffroy Guichard. Parcourez les trophées et les récits sur les joueurs légendaires des années 70 dans les galeries élégantes du musée. Revivez également la finale de 1976 à Hampden Park après laquelle l’équipe a terminé deuxième.

7. Le Planétarium de Saint-Étienne

Apportez de l’émerveillement au voyage de vos enfants en vous rendant au Planétarium de Saint-Étienne, avec son dôme numérique à la pointe de la technologie.

Il possède une vaste base de données astronomique répertoriant plus de 100 000 étoiles, planètes et autres corps célestes. Il dispose également d’un simulateur capable de projeter une image haute résolution afin de vous montrer à quoi pourrait ressembler le cosmos depuis n’importe quel lieu de la galaxie.

Les astronomes en herbe pourront également passer une journée inoubliable avec la projection de films en 3D parmi un vaste catalogue de 130 titres.

8. La Place du Peuple

Située au centre de la ville, la Place du Peuple est la pierre angulaire de Saint-Étienne et le point de rendez-vous de tous les Stéphanois.

À partir de ce lieu, le tramway part dans toutes les directions. Des dizaines de cafés et de restaurants sont installés de part et d’autre de la place. C’est donc l’endroit idéal pour prendre une pause et se déguster un bon café, tout en faisant connaissance avec l’hospitalité stéphanoise.

Il y a un peu d’histoire à découvrir également ici, à la Droguerie de la Tour. Il s’agit de l’une des plus anciennes pièces d’architecture séculaire de Saint-Étienne. Avec sa tour ronde en pierre, c’est une droguerie qui existe depuis 1537 !

9. La Place Jean-Jaurès

La place Jean-Jaurès est devenue le cœur administratif et commercial de Saint-Étienne au 19e siècle, lorsque la ville a commencé à prospérer. Ici se côtoient l’hôtel de la Préfecture, l’ancienne Chambre de Commerce, la cathédrale Saint-Charles et l’immeuble de la Condition des Soies.

Cette place est l’endroit le plus accessible à pied du centre-ville. C’est aussi un lieu de rencontre très apprécié des Stéphanois avec ses fontaines, ses pelouses, ses chemins ombragés, ses statues et son charmant kiosque à musique du 19e siècle apportant une touche Belle Époque à la place.

En été, prenez le temps d’un apéritif ou d’un déjeuner en terrasse dans l’un des nombreux cafés et restaurants qui bordent la place. Vous pourrez ainsi savourer l’une des nombreuses spécialités culinaires stéphanoises en profitant d’une animation dans le kiosque.

10. La Grand’Église

Ville ouvrière qui s’est agrandie au 19e siècle, Saint-Étienne ne regorge pas d’architecture historique. Mais il y a toutefois quelques vestiges fascinants ici et là.

Parmi eux, la Grand’Église, seul édifice gothique de Saint-Étienne. Elle fut également la plus grande église de la ville jusqu’à la construction de la cathédrale Saint-Charles au 20e siècle.

Monument historique de la ville, la Grand’Église présente des murs rustiques en grès houiller et un design caractéristique du style gothique forézien. À l’intérieur, découvrez la magnifique sculpture en bois polychrome illustrant « La Mise au Tombeau » du Christ et l’imposant orgue installé en 1922.

11. La Place Boivin

Face à la Grand’Église, la place Boivin rend hommage au mécanicien éponyme qui apporta des améliorations au métier Jacquard au 19e siècle. Toutefois, ce n’est pas sa statue équestre qui est le centre d’attention de la place, mais celle de Jeanne d’Arc. Érigée le 4 juin 1916, il s’agit de la réplique de celle de Paris.

Autour de la place, découvrez la Maison François 1er, construite en 1547 en hommage au souverain décédé la même année. Classée au titre des monuments historiques, elle se compose de deux corps de bâtiments distincts réunis. L’une de ses façades est à pans de bois, tandis que l’autre est en grès houiller.

La Maison François 1er est l’une des plus remarquables maisons du 16e siècle encore conservées à Saint-Étienne. Elle témoigne de la forte prospérité artisanale et commerciale de la ville à cette époque.

12. Église Saint-Pierre à Firminy

Cette église singulière de la Loire est un lieu à visiter à tout prix. Elle est l’œuvre du célèbre architecte suisse Le Corbusier qui en a dressé les plans peu avant de mourir.

Mesurant 33 mètres de hauteur, ce bâtiment de béton blanc adopte un étrange contour pyramidal. Lancée en 1970, ce n’est qu’en 2006 que la construction est achevée.

Prévu pour être une église moderne, l’édifice est le dernier témoignage de l’œuvre architecturale de Le Corbusier. La partie supérieure du bâtiment est consacrée aux célébrations catholiques, tandis que la partie inférieure est dédiée à l’architecte et constitue une annexe du Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne.

Le point d’orgue de cette église, c’est la nef principale où la lumière pénètre par des orifices intelligemment positionnés dans la coupole et projette la Constellation d’Orion.

13. Le Crêt de la Perdrix

À seulement quelques minutes des limites de la ville, la nature reprend ses droits. Dans le Parc Régional du Pilat, profitez des routes panoramiques et des pistes cyclables pour des promenades enchanteresses au milieu de paysages stupéfiants et d’une nature généreuse.

Culminant à 1 430 mètres, le Crêt de la Perdrix domine le parc. Avec son relief pentu, c’est un excellent spot de randonnée. Au sommet, vous avez une vue imprenable sur la Jasserie, un immense amphithéâtre naturel de prairies qui s’étend à perte de vue.

14. Le Barrage du Gouffre d’Enfer

Le barrage du Gouffre d’Enfer est une construction colossale des années 1860. À l’époque, il servait à approvisionner la ville en eau et à empêcher l’inondation de la rivière Furan. Aujourd’hui, il est plutôt destiné aux visites touristiques, son rôle initial étant désormais principalement rempli par un autre barrage situé en amont de la rivière.

Le site est magnifique et offre des perspectives à couper le souffle. Un chemin serpente le long de la paroi rocheuse jusqu’au pied de la structure, tandis qu’un escalier vous conduit au sommet pour contempler des vues spectaculaires.

Aux abords du barrage, la Roche Corbière, ou « Dent du Diable », est un pic rocheux de 117 m de haut qui offre un site d’escalade exceptionnel avec plus de 180 voies. Il y a également une via ferrata face au mur du barrage, avec une voie pour adulte et une pour enfants.

15. La gastronomie stéphanoise

Une promenade dans les rues de Saint-Étienne vous fera profiter de la succulente odeur des bugnes frites. Ce sont des beignets à base de beurre, de farine, de lait et de levure, saupoudrés de sucre et aromatisés à la vanille et au zeste d’orange.

La pomme de terre est un ingrédient phare de la Loire et entre dans la composition de nombreux mets de la région, comme le râpé de pomme de terre, un plat très apprécié des Stéphanois. La pomme de terre y est râpée dans une pâte puis frite comme une crêpe, ou bien mijotée dans un barboton, un ragoût d’agneau et de carottes.

Savourez également le Sarasson, une préparation fromagère polyvalente qui se marie avec presque tout. Consommez-la en y trempant des légumes, ou tartinée sur du pain. Elle peut aussi être servie avec des pommes de terre sautées ou bouillies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *