Visiter Boulogne-sur-Mer : 15 choses à faire à Boulogne et ses environs

Visiter Boulogne-sur-Mer : 15 choses à faire à Boulogne et ses environs

Que faire à Boulogne-sur-Mer ? Où dormir ?

La mer est l’âme de cette ville. Les Romains ont lancé leur invasion de la Grande-Bretagne depuis les plages de Boulogne-sur-Mer, et Napoléon a tenté de faire de même au début du 19e siècle. Des décennies plus tard, il y eut un débarquement allié, puis des milliers de vacanciers sur ses plages.

Même si la plus grande attraction touristique de Boulogne reste Nausicaá, le Centre national de la mer, la ville offre un riche passé historique à découvrir, de la superbe crypte de la cathédrale aux murs intacts de la ville fortifiée.

Évidemment, Boulogne-sur-Mer, c’est aussi de magnifiques plages de sable fin, des randonnées à travers les dunes et les bunkers, ainsi qu’une gastronomie de premier ordre.

Explorons ensemble les 15 meilleures choses à faire et à voir à Boulogne-sur-Mer.

1. Le château Comtal et musée de Boulogne-sur-Mer

Le château de Boulogne-sur-Mer trouve ses origines au 13e siècle et se situe dans le quartier de la ville haute fortifiée. Son apparence a beaucoup changé au fil du temps, principalement en raison de l’avènement de l’artillerie aux 16e et 17e siècles.

Au sous-sol, vous trouverez les vestiges des anciennes fortifications d’un camp militaire romain, tandis que le musée abrite des trésors très divers qui remontent aux anciens cabinets de curiosités des 17e et 18e siècles.

Vous découvrirez des urnes grecques, une momie thébaine, ainsi que des objets médiévaux et romains plus locaux. Quant aux beaux-arts, vous pourrez admirer deux bronzes de Rodin et des tableaux de Maarten de Vos, Adriaen Brouwer, Eugène Boudin, Camille Corot et Gustave Courbet.

2. La cathédrale de Boulogne

Comme de nombreuses cathédrales, celle de Boulogne a cessé d’en être une en 1801, lorsque le Concordat a restructuré les diocèses français après la Révolution. Mais ce fut le moindre de ses problèmes. En effet, ce superbe édifice gothique a été détruit en 1798, ainsi qu’une grande partie de sa décoration intérieure.

Ce qui vous accueille désormais, c’est une imposante basilique mineure néo-Renaissance, baptisée Basilique Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception, qui a été bâtie entre 1827 et 1863. L’architecte Benoït Haffreingue était un prêtre sans formation en construction. La conception inhabituelle de l’édifice a donc commencé à souffrir de problèmes structurels peu de temps après sa construction. Cela a conduit au renforcement de la basilique avec du béton, ce qui, ironiquement, lui a permis de survivre aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

3. La crypte de la cathédrale

Lorsque les travaux ont commencé en 1827, les ouvriers ont découvert une crypte aux dimensions spectaculaires. Celle-ci avait été scellée pendant au moins 300 ans. La crypte mesure 128 mètres sur 42, ce qui en fait l’une des plus grandes de France, tandis que les vestiges les plus anciens datent du 3e siècle.

Arpentez ce labyrinthe composé de chambres souterraines et de multiples passages, et contemplez les murs peints, les plafonds et les colonnes de styles roman et gothique.

Après sa restauration en 2015, la crypte a rouvert avec des nouveaux éclairages, muséographie et fabuleux trésors liturgiques et sculptures datant du 12e siècle, dont le reliquaire du Saint-Sang constitue la pièce maîtresse.

4. La ville fortifiée de Boulogne

Enveloppant la ville haute où se trouvent la cathédrale de Boulogne et le château Comtal, un mur fortifié a préservé intacte son apparence depuis le 14e siècle. Sa disposition actuelle, en forme de grand rectangle, remonte à la « Bononia » romaine (ancien nom de Boulogne), lorsque le castrum joua un rôle clé dans l’invasion claudienne de la Grande-Bretagne.

Les murs courent sur 1,5 kilomètre et forment une promenade agréable proposant beaucoup de choses à voir, dont 20 tours, des passages en pierre, des portes, un fossé et un magnifique pont en arc reliant le château Comtal.

Vous découvrirez également de nombreux petits parcs, où vous pourrez vous détendre et profiter de la vue sur la ville.

5. Le Palais impérial

En dépit d’être compacte, la ville haute fortifiée accueille un certain nombre de monuments que vous pouvez visiter. L’un des plus connus est le Palais Impérial, autrement appelé Hôtel Desandrouin, installé sur la place Godefroy de Bouillon.

Ce palais a été construit à la fin des années 1770 dans le style néoclassique en vogue sous le règne de Louis XVI. À l’époque du Camp de Boulogne, ce bâtiment était le quartier général de l’armée impériale et Napoléon y séjourna plusieurs fois entre 1803 et 1811. Des visites guidées sont possibles sur réservation à l’avance en été.

6. La Casa San Martin

Peut-être ne le savez-vous pas, mais l’une des figures militaires les plus vénérées et importantes d’Amérique du                 Sud au 19e siècle a terminé sa vie à Boulogne.

José de San Martin était un général argentin qui a contribué à la libération de son pays en 1816, ainsi qu’à celles du Chili en 1817 et du Pérou en 1821. Lui et sa famille occupaient un appartement au deuxième étage de ce bâtiment qui conserve encore les meubles, les uniformes et une variété d’autres possessions du général libérateur.

7. Le beffroi de Boulogne-sur-Mer

Les beffrois du nord de la France et de la Flandre font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Boulogne possède l’un des plus beaux, jouxtant la mairie de la ville. C’est en réalité un donjon, ultime vestige d’un château construit pour un comte au 12e siècle.

Le beffroi est également l’un des seuls monuments historiques de la ville à avoir traversé indemne le Seconde Guerre mondiale.

À l’époque médiévale, la cloche de la tour avait une fonction sociale vitale, tandis que le sceau et la charte de la ville étaient stockés dans la tour pour leur sécurité.

Les étages supérieurs adoptent une forme octogonale. Cette section a été ajoutée au début du 18e siècle pour remplacer une flèche en bois qui avait brûlé.

8. Nausicaá

Il est normal que le Centre national de la mer ait élu domicile à Boulogne, où des invasions maritimes ambitieuses ont été planifiées et où se trouve le port de pêche le plus productif de France. Nausicaá est installé directement sur le port et fait partie des plus grands aquariums d’Europe.

Ici, les enfants profitent d’attractions exceptionnelles, comme se retrouver nez-à-nez avec des requins, des caïmans dans une zone de mangrove et des poissons tropicaux sur un récif de corail. Ils peuvent également voir à quoi ressemblent de plus près certaines espèces dans le bassin tactile.

Au cours de la dernière décennie, Nausicaá a également ajouté des espaces pour les manchots du Cap et les lions de mer, deux espèces très appréciées du public.

9. La Maison de la Beurière

Boulogne possède une forte tradition de pêche. Face à Nausicaá, se trouve ce qui était autrefois le quartier des pêcheurs du port. Malheureusement, la plupart des maisons ont été détruites durant la guerre. Mais la Maison de la Beurière est restée intacte et vous offre désormais un aperçu inhabituel de la vie d’un pêcheur et de sa famille à Boulogne au début du 20e siècle.

Jusqu’à 15 personnes pouvaient loger dans une telle maison. Ici, vous découvrez leurs meubles, leurs effets quotidiens, leurs outils de pêche, ainsi qu’une collection de photos et de vidéos documentant le port actuel.

10. Le marché aux poissons

Pour les lève-tôt, rendez-vous sur le quai Gambetta, près du pont Marguet, pour découvrir le marché aux poissons quotidien de Boulogne.

Dès 7h00, vous pouvez voir les pêcheurs décharger leurs chalutiers. Déambulez entre les étals où 70 variétés de poissons et fruits de mer sont mis en vente. Vous êtes même autorisé à saisir les crabes et les homards vivants pour les inspecter avant de les acheter.

Vous avez également un marché d’épicerie à proximité, un lieu pratique pour faire le plein de fromage et de charcuterie à emporter. Pour une immersion totale, l’office de tourisme propose des visites guidées de La Criée, la salle des ventes aux enchères matinale et high-tech (vente à distance par Internet) du port, suivies d’un petit-déjeuner au QG des marins.

11. La plage

Entre Nausicaá et le club de yachting, la plage de sable de Boulogne attire les baigneurs et les vacanciers depuis 1830. Dans les années 1950, la ville était l’une des plus peuplées du Pas-de-Calais, attirant quelque 30 000 Britanniques en été pour profiter de ses eaux et de son air marin.

Si vous désirez profiter de la plage lors de votre séjour estival à Boulogne, vous pouvez louer des transats, des cabines de plage, des parasols et même des serviettes. Certains jours peuvent être assez venteux, et c’est à ce moment que les chars à voile et les kitesurfeurs font leur apparition en force.

12. La colonne de la Grande Armée

Entre 1803 et 1805, plus de 200 000 soldats sont rassemblés à Boulogne et dans les ports voisins pour une invasion de la Grande-Bretagne, qui finalement n’aura jamais lieu. À cette époque, le port de Boulogne a également été réaménagé pour accueillir une flottille de barges d’invasion.

La colonne de la Grande Armée, ou colonne Napoléon, a été érigée en 1804 sur le site du camp de Wimille, à la lisière de Boulogne, afin de renforcer le moral des troupes. Trônant à 50 mètres au-dessus du sol, Napoléon fixe l’horizon, par-delà la Manche, en direction de l’Angleterre.

Il est possible de gravir les marches intérieures pour accéder au sommet de la colonne, où un panorama exceptionnel sur Boulogne et ses environs vous attend.

13. La Côte d’Opale

Boulogne est la capitale de la Côte d’Opale, une zone protégée qui s’étend au nord et au sud de la ville. Il s’agit d’un parc naturel constitué de plages de sable, de dunes et de falaises géantes coiffées de prairies remarquables, accueillant de nombreuses espèces de fleurs sauvages comme l’épargne de mer à fleurs roses.

À quelques kilomètres au nord de Boulogne, le Cap Gris-Nez fait saillie dans la Manche. Il s’agit du point de France métropolitaine le plus proche de l’Angleterre. C’est un point de vue remarquable où, par temps clair, vous pouvez apercevoir tous les grands bateaux naviguant dans le détroit de Douvres et distinguer au loin une longue bande blanche formée par des falaises anglaises. L’impressionnant Cap Blanc-Nez est un peu plus loin et culmine à 132 mètres au-dessus des flots de la Manche.

14. Les dunes d’Écault

Pour ceux qui aiment les paysages de bord de mer à couper le souffle, il suffit de prendre la route jusqu’à Équihen-Plage, à la limite nord des dunes d’Écault. Le sentier pédestre GR121 serpente à travers cet environnement protégé dans la forêt, les marais et les dunes qui s’élèvent brusquement jusqu’à 90 mètres de hauteur et dont certaines abritent encore des bunkers de la Seconde guerre mondiale.

Inutile de préciser que la vue sur l’immense plage d’Écault à marée basse impressionne. Et votre randonnée dans ce parc naturel n’est que le prélude à un repas copieux en automne ou en hiver.

15. La gastronomie boulonnaise

En tant que premier port de pêche français, Boulogne offre une grande variété de cuisine basée sur les poissons et fruits de mer. Le kipper à la Boulonnaise (hareng fumé), le maquereau au vin blanc et les rollmops (hareng enroulé autour d’un cornichon) sont monnaie courante dans les restaurants de la ville.

Mais beaucoup de touristes viennent sur la côte spécialement pour les moules, mijotées soit avec des échalotes et du muscadet, soit avec de la tomate et des herbes de Provence, accompagnées de frites et d’un vin blanc sec.

Dans les brasseries traditionnelles, vous pourrez savourer un welsh rarebit, un plat gallois à base de cheddar et moutarde, servi sur une tranche de pain grillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *