Visiter Ajaccio : 15 choses à faire à Ajaccio et ses environs

Visiter Ajaccio : 15 choses à faire à Ajaccio et ses environs

Que faire à Ajaccio ? Où dormir ?

Visiter la Corse, c’est découvrir une île incroyable, tant pour son histoire que pour ses reliefs saisissants et sa mer aux eaux cristallines.

Si vous prévoyez un séjour en Corse, je vous invite à découvrir Ajaccio. La capitale de la Corse-du-Sud représente tout ce que les gens adorent de la Corse.

Tout d’abord, il y a l’histoire : Napoléon Bonaparte est né à Ajaccio, et sa famille a fait don de nombreux souvenirs passionnants aux différents musées de la ville.

Ensuite, il y a les paysages naturels époustouflants de la Pointe de la Parata, à quelques minutes de la ville, avec ses montagnes en arrière-plan couvertes d’herbes sauvages, de bruyères et d’arbustes de myrte.

Et puis, il y a les plages, nombreuses, immaculées et baignées par une mer aux eaux bleues et éclatantes.

Si vous recherchez des idées d’activités pour bien visiter Ajaccio, je vous présente les principaux lieux d’intérêt incontournables dans ce top 15 des choses à faire et à voir à Ajaccio et ses environs.

Alors que faire à Ajaccio ? Où dormir ? Suivez le guide.

1. La Maison Bonaparte

Le lieu de naissance de Napoléon est l’une des attractions principales d’Ajaccio. Toute la maison est décorée avec des meubles de la famille Bonaparte, conservant ainsi l’atmosphère du 17e siècle.

Le premier Bonaparte à avoir vécu dans cette modeste maison de quatre étages fut l’arrière-arrière-grand-père de l’Empereur, Giuseppe Buonaparte, à la fin du 17e siècle. Le bâtiment resta entre les mains de la famille, jusqu’à ce que le prince Victor Napoléon en fasse don à l’État en 1923.

Napoléon n’y passa cependant que ses premières années et une semaine à son retour d’Égypte en 1799. Dans ce musée, vous apprendrez donc davantage sur le reste de la famille impériale et leurs relations avec Ajaccio, ainsi que sur le passé et le patrimoine corse, que sur l’Empereur lui-même.

Toutefois, la Maison Bonaparte est une étape à ne pas manquer lors de votre visite d’Ajaccio.

2. La Cathédrale d’Ajaccio

Toujours sur les traces de Napoléon, la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption d’Ajaccio (cathédrale Santa Maria Assunta) est l’église où l’Empereur a été baptisé le 21 juin 1771.

C’est un bâtiment monumental de style baroque construit à la fin du 16e siècle, remplaçant les précédents édifices religieux qui se sont succédé sur le site. La cathédrale se distingue par ses couleurs pastel et ocres.

Ici, faites une pause dans la chapelle de la Madonna del Pianto et admirez la superbe peinture murale d’Eugène Delacroix, Le Triomphe de la Religion. La chapelle du Rosaire accueille quant à elle une magnifique sculpture de la Vierge de Miséricorde.

3. Les Salons Napoléoniens de la Mairie d’Ajaccio

À la mairie d’Ajaccio se trouve une galerie richement décorée, remplie de sculptures, peintures, médailles et gravures liées à Napoléon. Toutes ont été données à la ville par la famille Bonaparte. La collection est tellement vaste qu’elle déborde jusque dans les galeries du Musée Fesch.

Mais les pièces les plus fascinantes se trouvent à la l’Hôtel de Ville, au Musée napoléonien, où vous pouvez commencer votre voyage à travers l’histoire des Bonaparte d’Ajaccio, notamment en découvrant le document enregistrant le baptême de Napoléon.

Sur les murs damassés, vous verrez un portrait en pied de Napoléon 1er en costume de sacre, signé par François Gérard, ainsi que ceux de Napoléon III, de l’Impératrice Eugénie et de Joseph Bonaparte, frère de Napoléon et roi d’Espagne durant la guerre péninsulaire portugaise.

Vous verrez également parmi les sculptures un buste en marbre de Napoléon 1er par Chaudet. La Salle des Médailles vous retrace quant à elle toute l’histoire napoléonienne, tandis que sont exposées plusieurs artefacts ayant appartenu à la famille Bonaparte, dont la dernière cuillère utilisée par Napoléon sur son lit de mort.

4. Le Musée Fesch

Le musée des Beaux-Arts d’Ajaccio porte le nom de l’oncle de Napoléon, Joseph Fesch, ancien archevêque de Lyon.

Au début du 19e siècle, il a fondé ce musée en faisant don de sa collection personnelle de peintures extravagantes. Désormais, vous trouvez ici l’un des plus grands ensembles de peintures baroques et de la Renaissance italienne en France.

Titien, Michel-Ange, Véronèse, Salvatore Rosa, Cosimo Tura et Giovanni Bellini ne sont que quelques-uns des artistes qui peuplent de leurs œuvres les galeries de ce musée extraordinaire.

Au Musée Fesch sont également exposées environ 700 œuvres spécifiques aux Premier et Second Empires et bustes de la lignée Bonaparte.

5. La Place Foch

Face à la mer, à côté de l’Hôtel de Ville, vous trouverez une grande place toute en longueur, ceinturée par d’impressionnants palmiers centenaires.

Vous devriez également croiser un visage familier : sur un piédestal se trouve une statue en marbre de Napoléon sous les traits d’un consul romain, le regard porté vers la mer, sculptée par l’Italien Francesco Laboureur.

La place accueille tous les matins le marché central d’Ajaccio. C’est une excellente façon de découvrir les produits du terroir et de faire des emplettes culinaires qui raviront vos papilles, notamment avec les fromages de brebis, les charcuteries, les olives et les vins produits dans la région ajaccienne.

6. La Tête de Mort

Levez-vous tôt un matin d’été pour une randonnée en balcon sur les hauteurs d’Ajaccio, avec des panoramas à couper le souffle.

Depuis le Bois des Anglais, route du Salorio, le sentier zigzague à travers les buissons à mastic, les cactus et les oliviers sauvages du légendaire maquis corse.

Après avoir dépassé le rocher de Bella vista, et contemplé par la même occasion la ville s’étendant sous vos pieds, vous rejoindrez un rocher de granit à l’aspect sinistre, nommé la Tête de Mort. Ce fascinant résultat de la géologie et de l’érosion a fait naître une légende locale selon laquelle se serait la tête de Lucifer lui-même qui aurait été pétrifiée !

Le chemin fait ensuite une boucle pour rejoindre la mer au niveau de la plage du Trottel. Cette promenade matinale est d’environ 90 minutes.

7. La Route des Sanguinaires

Sortir d’Ajaccio par le sud vous conduira à la Pointe de la Parata via une route touristique qui longe une série de plages et de calanques exceptionnelles. Cette route surélevée et sinueuse épouse les contours tortueux de la côte accidentée de cette partie de l’île.

Ici, tout est question de points de vue, au sens strict, sur les îles Sanguinaires et sur les plus belles plages d’Ajaccio, comme la plage de Marinella.

Sur votre chemin se trouve le cimetière Saint-Antoine où repose le célèbre chanteur corse Tino Rossi.

Vous pouvez également rejoindre la Pointe de la Parata à pied via le chemin des Crêtes, qui suit le littoral depuis Ajaccio jusqu’aux Sanguinaires. La randonnée prend 3 heures et vous offre des panoramas exceptionnels sur la côte et des vues plongeantes en balcon au-dessus de la mer.

Loin des développements urbains du littoral, vous rejoignez la Pointe de la Parata en traversant une terre de pins, de figues de Barbarie et de myrtes en fleur.

8. La Pointe de la Parata

Sur une île où les merveilleux spectacles naturels à couper le souffle sont presque monnaie courante, la Pointe de la Parata vous laisse sans voix.

À la limite nord du golfe d’Ajaccio, la Pointe de la Parata est un promontoire de granit noir annonçant l’archipel des Sanguinaires, un chapelet de sommets rocheux qui s’avancent dans la Méditerranée.

Le promontoire est coiffé d’une tour de guet génoise, culminant à 55 mètres au-dessus de l’eau. Elle fut bâtie dans le cadre d’un réseau de défense de la côte contre les attaques de pirates au 16e siècle.

Descendez à la Brasserie Sanguinari, située juste avant la voie d’accès à la Pointe, puis empruntez le sentier pédestre pour vous rendre à la tour ou plonger les pieds dans les eaux transparentes de la Méditerranée.

9. La Plage de Grand Capo di Feno

Il y a plus de 20 plages à Ajaccio et ses environs. Pour la plupart, ce sont des plages de sable doré animées et bordées par des eaux transparentes.

Si vous éprouvez le besoin de rompre avec la foule, rendez-vous sur la côte juste au nord de la Pointe de la Parata, à seulement 10 kilomètres d’Ajaccio.

La plage de Capo di Feno est d’une beauté sauvage remarquable, avec garrigue et forêt. C’est aussi l’un des spots de surf de Corse-du-Sud les plus connus.

Ici, patientez jusqu’en fin de journée et installez-vous confortablement sur la plage qui est orientée plein ouest : les couchers de soleil y sont de toute beauté.

10. La Plage d’Argent

La façon la plus simple et la plus rapide de rejoindre cette plage paradisiaque tout au sud de la Corse est de prendre un hors-bord depuis le port d’Ajaccio. Vous y serez en moins de 20 minutes et cela vous évitera un trajet en voiture de plus d’une heure sur des routes de montagne sinueuses.

Et lorsque je vous dis paradisiaque, le mot n’est pas assez fort pour décrire ce ruban de sable blanc immaculé qui s’enroule tout autour d’une baie peu profonde sur plus d’un kilomètre.

La mer y est aussi claire que l’eau de roche et est toujours à hauteur de genou à dix mètres au large. Et derrière vous, tout n’est que côte sauvage au milieu de pins, bruyère et myrte.

11. Sports Nautiques

Il serait redondant de répertorier toutes les entreprises locales proposant des activités nautiques telles que le paddle, le kayak en mer, la plongée, le surf et les excursions guidées de snorkeling (plongée avec tuba).

Il y en a plus de 50 et presque toutes les plages d’Ajaccio et ses environs possèdent un centre de sports nautiques. Au port, les sociétés de location de yachts abondent également, proposant des embarcations avec ou sans équipage.

Comme pour les bateaux à moteur et les yachts, vous aurez besoin d’un permis de bateau pour louer un jet-ski de plus de 6 CV, si vous n’êtes pas accompagné par un superviseur qualifié.

Il y a également des prestataires qui proposent des visites guidées dans les plus belles criques du golfe d’Ajaccio.

12. La Réserve Naturelle de Scandola

Vous trouverez au port un large choix de compagnies maritimes proposant des excursions d’une journée sur la côte ouest corse, jusqu’à la réserve naturelle de Scandola, protégée par l’UNESCO, et particulièrement appréciée pour ses formations rocheuses basaltiques et granitiques époustouflantes.

La vue sur les hautes falaises déchiquetées plongeant dans la mer est tout simplement saisissante. Votre capitaine vous déposera dans un café en bord de mer pour le déjeuner. Et si vous avez de la chance, vous pourrez apercevoir des dauphins, des phoques moines et des oiseaux de proie durant votre croisière.

De nombreux opérateurs s’arrêteront également dans une crique pour vous laisser nager quelques heures dans des bassins rocheux cristallins.

13. Le Lac de Tolla

Situé à 30 km d’Ajaccio à l’intérieur des terres, le lac de Tolla est un lac artificiel créé à la fin des années 1950 par un barrage EDF.

Ici, il y a 5 km² d’eau fraiche dans une cuvette de montagne, au milieu d’une forêt de châtaigniers, noyers, chênes verts et pins.

Vous y trouvez également de nombreux campings, ainsi qu’une marina qui loue en été des pédalos, des canoës et des paddleboards.

Tolla peut également être votre point de départ pour une randonnée dans les gorges de Prunelli, bordées de falaises et de piscines rocheuses scintillantes au pied de cascades.

14. A Cupulatta

Des tortues terrestres et aquatiques des cinq continents vivent dans ce sanctuaire et centre de recherche à 20 kilomètres au nord-est d’Ajaccio.

En tout, vous pouvez admirer 3 000 animaux de 170 espèces, qui s’épanouissent grâce à la clémence du climat corse et aux bassins et enclos soigneusement aménagés dans ce parc naturel de deux hectares et demi.

L’écloserie et la nurserie de tortues ne manqueront pas de vous séduire, et si vous venez le bon jour, vous aurez peut-être le privilège de voir un bébé tortue sortir de son œuf.

En passant des tortues des Galapagos aux minuscules terrapins d’étang européens, il y a matière à réflexion sur la façon dont ces animaux ont évolué dans différentes parties du monde depuis des millénaires.

N’hésitez pas à vous arrêter à la boutique, vendant des souvenirs 100 % tortues, où la peluche est reine. Et pour info, a cupulatta signifie tortue en langue corse.

15. Gastronomie ajaccienne

En Corse, près d’Ajaccio, vous trouverez sept mielleries et ruchers qui produisent du miel AOP. Vous pouvez aussi visiter des fermes laitières qui fabriquent des fromages de brebis ou de chèvre, ainsi que des fermes qui produisent leurs propres vinaigres et moutardes aromatisées.

Ajaccio possède sa propre AOC, avec des vignobles exclusivement constitués de cépage noir de Corse, le sciaccarello, poussant sur des pentes abondamment ensoleillées et donnant des vins rouges audacieux aux arômes épicés. Une dégustation s’impose donc pour découvrir ces vins succulents, accompagnée d’une bonne assiette de charcuterie du terroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *