Visiter Toulouse : 15 choses à faire à Toulouse et ses environs

Visiter Toulouse : 15 choses à faire à Toulouse et ses environs

Que faire à Toulouse ? Où dormir ?

Sur les rives de la Garonne, la « Ville Rose » doit son nom aux bâtiments construits avec une brique rose, donnant au paysage urbain de Toulouse un aspect unique en France. Une grande partie de cette architecture fut financée par le commerce du pastel, un colorant bleu utilisé dans les textiles médiévaux et de la Renaissance.

Toulouse est aujourd’hui la capitale européenne de l’aéronautique, accueillant le plus grand centre spatial d’Europe, ainsi que le siège d’Airbus. Toulouse séduit également les esprits curieux avec ses musées fascinants qui explorent l’art ancien, la préhistoire, le cosmos, le monde naturel, ainsi que l’art de la période gothique jusqu’aux impressionnistes.

Explorons ensemble les 15 meilleures choses à faire et à voir à Toulouse.

1. Place du Capitole

Toute la ville semble graviter autour de la place du Capitole et le majestueux palais aux teintes roses face à vous est bien plus ancien qu’il n’y parait. Certaines parties remontent en effet au 12e siècle et en vous promenant à l’arrière du Capitole, vous pouvez voir le donjon datant de la Renaissance.

Rendez-vous maintenant à l’intérieur pour admirer les fresques du plafond de la salle des Illustres et les images réconfortantes de la salle Gervais, où l’artiste éponyme du 19e siècle a peint des allégories d’amour. Et pour cause, cette salle de la mairie servait de salle de mariage.

2. Basilique Saint-Sernin

Achevée au 12e siècle, la basilique Saint-Sernin, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’une des plus grandes églises romanes d’Europe. Dans sa crypte, vous trouvez un grand nombre de reliques, bien plus que dans toute autre église en France. Beaucoup ont été offertes par Charlemagne à l’abbaye qui se trouvait sur ce site au 9e siècle.

À l’extérieur, la tour en brique de cinq étages fascine. En levant les yeux, vous pouvez voir à la forme des arches que la construction s’est arrêtée au 12e siècle, puis reprise au 14e siècle.

Émerveillez-vous également devant la porte Miègeville avec son tympan sculpté exceptionnel, représentant l’Ascension du Christ, les douze apôtres, ainsi que de nombreux personnages sur la corniche, les chapiteaux et les consoles.

3. Église des Jacobins

Ce couvent jacobin est l’une des toutes dernières conceptions gothiques du sud de la France. Il a été achevé au 14e siècle et se distingue par ses dimensions impressionnantes, avec une double nef et des voûtes qui atteignent près de 30 mètres.

L’abside, quant à elle, est un véritable régal pour les yeux. Le « palmier » est un chef d’œuvre architectural que vous ne pouvez manquer. Unique au monde, cette colonne s’élève à 28 mètres de hauteur et se termine avec 22 nervures qui se courbent vers l’extérieur pour former la voûte de l’église. En l’observant, il est facile de comprendre d’où la colonne tire son nom.

Enfin, les reliques de saint Thomas d’Aquin, l’un des plus grands penseurs de l’époque médiévale, se trouvent également dans cette église toulousaine.

4. Cathédrale de Toulouse

La cathédrale de la ville est éclipsée par la basilique Saint-Sernin et l’église des Jacobins, mais elle offre malgré tout beaucoup de choses à découvrir.

Sa construction s’est déroulée sur 500 ans et les plans ont été reconfigurés à plusieurs reprises, donnant à l’édifice une apparence peu orthodoxe. En effet, les successions de travaux au fil des siècles ont donné un bâtiment ressemblant à deux églises accolées l’une à l’autre.

Cette cathédrale recèle d’intérêts historiques, comme des tapisseries exceptionnelles et des stalles de chœur en noyer sculpté du début du 17e siècle. Les vitraux sont les plus anciens de la Ville Rose, notamment ceux visibles à la chapelle Saint-Vincent-de-Paul, datant du 13e siècle.

5. Musée Saint-Raymond

À côté de la basilique Saint-Cernin se trouve le musée archéologique de Toulouse. Comme c’est souvent le cas, le bâtiment qui abrite le musée mérite votre attention. Érigé en 1523, il était autrefois une école pour les étudiants les plus pauvres de l’Université de Toulouse.

À l’intérieur, les expositions vont de la préhistoire à l’an 1000. Elles traitent d’une multitude de civilisations méditerranéennes, mais avec un accent sur l’histoire gallo-romaine.

Tout le rez-de-chaussée est occupé par les découvertes faites à la Villa Chiragan, au sud-ouest de Toulouse. Vous verrez notamment un ensemble étonnant de bustes romains d’empereurs et de leurs familles. Vous pourrez également admirer des bustes de nombreuses autres personnalités de la Gaule romaine qui n’ont pas encore été identifiées.

6. Musée des Augustins

Le musée des Augustins prend le relais du musée Saint-Raymond en couvrant l’art et la sculpture de la période médiévale jusqu’au début de 20e siècle. Encore une fois, le bâtiment est stupéfiant, datant du début de 14e siècle et illustrant le style gothique méridional.

La collection de sculptures religieuses médiévales de ce musée est superbe. Les pièces ont été sauvées de la destruction des couvents et des églises de la région au 19e siècle.

La collection des beaux-arts date principalement des années 1400 et 1700, avec des œuvres d’un éventail d’artistes de la Renaissance italienne et de maîtres flamands et néerlandais comme van Dyck, Rubens, Cuyp, Jordaens et van Goyen.

7. Muséum de Toulouse

Ce muséum est la plus grande institution française d’ethnologie et d’histoire naturelle en-dehors de Paris. En effet, ici, vous pouvez admirer plus de 2,5 millions de pièces exposées.

Si vous avez un faible pour les sciences naturelles, immergez-vous pendant des heures dans les galeries botaniques, ornithologiques, entomologiques, paléontologiques, minéralogiques et bien d’autres encore. Beaucoup de ces collections ont été rassemblées par les esprits les plus curieux du 19e siècle.

Dans la partie préhistoire, vous resterez certainement admiratif devant des haches néolithiques, une tombe mésolithique et un collier de bronze datant de l’époque holocène.

8. Fondation Bemberg

L’Hôtel d’Assézat, demeure distinguée abritant la Fondation Bemberg, est une merveille en soi. Cet hôtel particulier a été conçu par Nicolas Bachelier, le plus prestigieux architecte toulousain de la Renaissance. Sa construction a nécessité plus de 30 ans.

Il a été construit pour Pierre d’Assézat, qui a bâti sa fortune sur le commerce du pastel. Toutefois, à l’achèvement de son somptueux palais en 1581, il était ruiné.

À l’intérieur, la galerie d’art est tout aussi magnifique. Il s’agit de la collection personnelle de Georges Bemberg, prodigieux mécène de l’art au 20e siècle. Ici, vous pouvez contempler les œuvres de Vénitiens comme Canaletto, mais aussi celles d’artistes français tels que Matisse, Monet et Cézanne.

9. Musée Georges Labit

Georges Labit était un dilettante itinérant du 19e siècle passionné par l’art et les objets des cultures anciennes. Il s’est attaché à trouver des pièces intéressantes et à les ramener à Toulouse pour les vendre dans le grand magasin de sa famille.

Ce musée, présentant ses collections personnelles de l’Égypte ancienne et de l’Asie de l’Est, a été créé en 1893 et se trouve dans un immense palais néo-mauresque au bord du canal du Midi.

Ici, vous découvrez trois millénaires d’artefacts, y compris une authentique armure de samouraï de la période Edo, de l’art copte d’Égypte et des statues de Bouddha d’Afghanistan, d’Inde et de Birmanie.

La momie et les sarcophages conservés dans les galeries égyptiennes du musée sont une véritable attraction pour les touristes, comme vous vous en doutez.

10. Jardin Compans-Caffarelli

Dans le quartier Compans-Caffarelli, ressourcez-vous dans un parc classé au titre des « jardins remarquables de France ». Il s’agit d’un jardin japonais, assez inhabituel compte tenu de la latitude de Toulouse, et qui s’inspire des jardins de Kyoto du 14e au 16e siècles.

Le jardin est empli de symbolisme et à peu près aussi propice à la méditation et au repos que ceux dont il tire son origine. Mon conseil : levez-vous tôt pour pouvoir profiter pleinement du jardin, lorsqu’il y a moins de monde.

Traversez le pont au-dessus de l’étang jusqu’à l’île représentant le Paradis et admirez les carpes koïs et les tortues. Vous trouverez également un buste de Taisen Deshimaru, qui a établi de nombreux dojos Sōtō zen en France dans les années 1970.

11. La cité de l’espace

La cité de l’espace est un parc à thème dédié à l’exploration spatiale. Ici, petits et grands s’émerveillent à chaque exposition. Si vous ou vos enfants êtes fascinés par le cosmos, consacrez une journée à la visite de la cité de l’espace, où vous pourrez notamment regarder des films IMAX stupéfiants.

Il se peut même que les geeks du voyage spatial hyperventilent en mettant le pied dans la station spatiale Mir, qui a tourné autour de la Terre de 1986 à 2001. Il existe également une réplique grandeur nature de la fusée européenne Ariane 5, qui a accompli plus de 70 missions réussies depuis 2003.

12. Balade sur la Garonne

Tout au long de l’après-midi, des excursions en bateau vous conduisent sur la vaste Garonne en passant par certains des monuments les plus photogéniques de Toulouse, dont le superbe Hôtel-Dieu Saint-Jacques et le dôme solennel de l’hôpital de La Grave, tous deux sur la rive gauche du fleuve.

Une balade en bateau sur la Garonne est le seul moyen d’apprécier vraiment le Pont Neuf, le plus vieux pont de la ville, construit au 16e siècle. Votre croisière vous conduit également au port de l’Embouchure, intersection historique entre la Garonne, le canal du Midi et le canal de Brienne.

13. Canal du Midi

Autre site de l’UNESCO à Toulouse, le Canal du Midi n’est pas simplement une voie navigable. Il s’agit de l’une des œuvres d’ingénierie les plus remarquables du 17e siècle. Partie du canal des Deux Mers de 430 kilomètres, l’ensemble relie la Méditerranée à l’Atlantique.

Le Canal du Midi est la voie navigable de 240 kilomètres qui débute à Toulouse et qui s’étire jusqu’à l’étang de Thau, à Marseillan, près de Sète. Il fut commandé par Louis XIV et réalisé par le génie Pierre Paul-Riquet. Il a fallu 15 ans pour l’achever.

Faites une balade à pied ou à vélo sur le chemin de halage le long des eaux vertes du canal et découvrez les anciennes écluses. Vous pouvez également prévoir une croisière en péniche si le cœur vous en dit, le temps d’un weekend.

14. Stade Toulousain

Les Toulousains vibrent tous pour leur club de rugby, l’une des formations les plus brillantes de France, et qui fournit plus de joueurs à l’équipe de France que tout autre club du pays. Le Stade Toulousain possède également un palmarès exceptionnel dans et hors de France.

Si vous êtes fan de sport et que vous visitez Toulouse hors saison, procurez-vous un billet pour aller voir un match du Stade Toulousain. C’est toujours un événement à ne pas manquer. L’ambiance y est particulière et c’est l’une de ces expériences remarquables dont vous pourrez vous vanter en rentrant chez vous.

Les matchs ont lieu au Stade Ernest-Wallon, ou au Stadium de Toulouse pour les rencontres les plus prestigieuses.

15. Gastronomie toulousaine

Le cassoulet est un plat délicieux qui se consomme plutôt en hiver lorsque vous avez besoin de vous réchauffer et de faire le plein d’énergie. C’est un mélange de viande comprenant du canard, de l’oie, mais surtout des produits dérivés du porc, comme les saucisses de Toulouse.

Le tout est préparé dans un plat en terre cuite avec de gros haricots blancs dans un bouillon épais et riche. Accompagné de vin rouge de Fitou ou des Corbières, c’est un vrai régal pour les papilles.

L’élément principal, la saucisse de Toulouse, est l’une des grandes contributions culinaires du sud-ouest de la France. Elle est généreusement assaisonnée, charnue et totalement exempte d’additifs.

Mais la gastronomie de la région ne se limite pas au cassoulet et à la saucisse de Toulouse. Fondez également pour le roquefort à la violette, qui est souvent utilisé pour préparer de succulentes vinaigrettes colorées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *