Visiter Bourges : 15 choses à faire à Bourges et ses environs

Visiter Bourges : 15 choses à faire à Bourges et ses environs

Que faire à Bourges ? Où dormir ?

Bourges est une charmante cité médiévale qui fut autrefois la capitale de la province historique du Berry et un important centre de commerce aux 15e et 16e siècles.

La vieille ville regorge de manoirs luxueux construits pour les marchands et d’une multitude de maisons à colombages. La cathédrale est une merveille gothique absolue et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, ne ressemblant à aucune autre église au monde.

Bourges est également une cité idéale pour faire la connaissance de Jacques Cœur, un marchand qui a établi les premières relations commerciales avec les pays du Levant (actuel Proche-Orient), et qui est fut nommé par le roi Charles VII Grand Argentier du royaume de France.

Et si cela ne suffit pas à vous convaincre de visiter Bourges, vous pouvez partir à la découverte de ses marais pour une escapade bucolique en plein cœur de la cité médiévale.

Explorons ensemble les 15 meilleures choses à faire et à voir à Bourges.

1. La Vieille Ville de Bourges

En 1487, un grand incendie se déclare à Bourges, détruit un tiers de la cité et freine son développement avec la disparition de ses foires annuelles au profit de celles de Troyes et de Lyon. Toutefois, le cœur de la ville ne tarde pas à être reconstruit avec plus de 440 maisons à colombages bâties entre 1487 et 1520.

Blotties les unes contre les autres, comme on peut les voir dans la rue Bourbonnoux, elles offrent un cachet incroyable au cœur de la ville. Vous trouverez également une foule de riche demeures Renaissance en pierre.

Visiter le centre de Bourges offre un sentiment d’émerveillement. Vous croiserez des monuments passionnants, telle que la maison où le célèbre marchand Jacques Cœur est né en 1395. Vous serez également impressionné par les fantastiques maisons de marchands du début des années 1400 qui ont survécu à l’incendie, lesquelles sont devenues des attractions à part entière ou bien des musées.

2. Le Palais Jacques Cœur

Au milieu du 15e siècle, le riche marchand et trésorier du roi Charles VII, Jacques Cœur, a commandé cette magnifique résidence gothique.

Le Palais Jacques Cœur a été édifié quelques temps avant les châteaux exubérants de la Renaissance du Val de Loire, mais ses sculptures ne manquent ni d’élégance ni de luxe.

À l’instar de son premier propriétaire, qui a initié le commerce entre la France et le Levant, le palais a beaucoup d’histoires à raconter : en passant de la cour-galerie aux escaliers en colimaçon, aux hammams, aux appartements privés, aux espaces domestiques et à la salle du trésor, des présentations vidéo vous renseignent sur l’architecture du palais, sa décoration et les gens qui ont vécu en ces lieux.

3. La cathédrale de Bourges

Site du patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale Saint-Etienne de Bourges est un édifice extraordinaire à bien des égards. La première chose qui frappe est l’absence de transept. Ainsi, il n’y a aucune rupture entre le chœur et la nef. Cette entorse aux règles architecturales n’est rendue possible que par la présence d’arcs-boutants qui courent tout le long de la nef et du chœur.

À l’intérieur, la cathédrale se distingue également par son double déambulatoire, qui permet de découvrir un volume intérieur unifié et colossal. Presque tous les vitraux de la cathédrale sont par ailleurs originaux, survivant remarquablement depuis 1215 et véhiculant des scènes bibliques, comme les paraboles du Christ, la Passion, l’Apocalypse et le Jugement Dernier.

4. La Tour du Beurre et la crypte de la cathédrale

Ces parties de la cathédrale méritent que l’on s’y attarde. Même si leur accès est payant, vous ne regretterez pas leur visite. Toutefois, si vous venez en été, il est préférable de vous y prendre tôt car les files d’attente peuvent être longues.

Avec ses 400 marches, grimper la Tour du Beurre n’est pas une mince affaire. Toutefois, en guise de récompense, vous profiterez d’un panorama exceptionnel sur toute la ville de Bourges du haut de la tour.

Le nom de cette tour tient ses origines du fait que les moyens utilisés pour financer sa construction au 16e siècle provenaient des sommes versées par les riches fidèles afin d’obtenir l’autorisation de manger du beurre durant le carême.

Dans la crypte, vous découvrirez les vestiges de l’ancienne cathédrale, datant du 11e siècle, ainsi que le tombeau du duc Jean de Berry, l’un des fils du roi de France Jean II le Bon, et responsable de l’essor de Bourges au 14e siècle.

5. Le Jardin de l’Archevêché

Situé au pied de la cathédrale, ce jardin à la française fut conçu dans les années 1730 pour l’archevêque de Bourges. Il est désormais devenu le jardin de l’Hôtel de Ville.

En flânant dans ses allées, vous bénéficierez d’une vue privilégiée sur les impressionnants arcs-boutants de la cathédrale. Vous trouverez également des topiaires de buis taillés en pointe, des tilleuls en forme de globes, ainsi que des pelouses formelles et des parterres de fleurs ourlés par des chemins.

Il y a un café dans le parc, les enfants peuvent aller jouer sur l’aire de jeux. Vous pouvez également vous arrêter au kiosque à musique de style Belle Époque et offrir à votre balade bucolique des airs de romantisme.

6. Le Musée du Berry

L’Hôtel Cujas fait partie des plus belles demeures de Bourges et abrite un musée. Cet hôtel particulier de style gothique flamboyant a été conçu pour un marchand florentin en 1515 et porte le nom de Jacques Cujas, juriste du 16e siècle qui fut locataire des lieux durant les dernières années de sa vie.

Le musée du Berry y a élu domicile en 1891, après avoir séjourné au Palais Jacques Cœur. En près de 200 ans, le musée a amassé un assortiment fascinant de mosaïques, de céramiques et de statues. Certaines sont issues des fouilles de la ville, dont près de 220 stèles gallo-romaines de l’ancienne Bourges. D’autres ont été découvertes en Égypte ancienne, parmi lesquelles l’on retrouve une momie du 4e siècle av. J.C.

7. Le Musée Estève

Le musée de l’artiste du 20e siècle, Maurice Estève, pourrait difficilement avoir une maison plus noble. Le bâtiment qui l’accueille est en effet l’Hôtel des Échevins, un manoir gothique avec des pierres ornées sur sa tour.

Sur trois étages reliés par l’escalier en colimaçon de la tour, le musée possède la plus grande collection d’art d’Estève, dont la carrière a duré huit décennies et l’a conduit du surréalisme à l’abstraction, en passant par une période figurative.

Dans la Galerie Lejuge, légèrement éclairée, vous pouvez apprécier ses collages, aquarelles et dessins sensationnels, qui sont déplacés régulièrement afin de les conserver.

8. Hôtel Lallemant

À Bourges, vous ne vous lasserez pas de voir les anciennes demeures de la ville, car chacune est aussi belle que la précédente.

L’Hôtel Lallemant est celui où vous pourrez vous perdre durant des heures à regarder ses sculptures décoratives extérieures, toujours parfaitement conservées et comprenant des personnages originaux, des pilastres, des chapiteaux, des rouleaux, des colonnes et toutes sortes d’autres sculptures décoratives.

La maison est un chef d’œuvre de la Renaissance française et a été construite au début du 16e siècle pour une famille de marchands originaire d’Allemagne. À l’intérieur, vous pourrez y trouver un petit musée sur les arts décoratifs, qui dispose de plusieurs salles de jouets miniatures et de meubles anciens.

Par ailleurs, l’Hôtel Lallemant est bâti sur l’enceinte gallo-romaine, ce qui crée un clivage entre les cours supérieure et inférieure.

9. La Promenade des Remparts

Au 4e siècle, Avaricum (nom gallo-romain de Bourges) devint la capitale de la province d’Aquitaine première (Aquitanica prima), et contrôlait ainsi une vaste étendue du sud-ouest de la France.

À cette époque, l’on érigea dans l’actuelle ville haute de Bourges un nouveau système de murs, de portes et de tours pour se défendre. L’ensemble constitue un parcours elliptique que vous pouvez emprunter pour une balade au cœur des remparts.

Les parties gallo-romaines sont encore visibles dans le paysage urbain de Bourges, dans les parties les plus basses des habitations médiévales, des murs et des tours.

10. Les Nuits Lumière de Bourges

Le soir, de juin à septembre, les plus beaux monuments gothiques et Renaissance de la ville sont éclairés par de magnifiques projections.

À la cathédrale, au jardin de l’Archevêché et à l’Hôtel des Échevins, ces images éthérées se marient à la musique et s’inscrivent dans une promenade qui jette littéralement un nouvel éclairage sur Bourges et son passé.

Le point d’orgue est le Palais Jacques Cœur, où l’on peut entrer dans la cour pour en savoir plus sur ce marchand, ses voyages au Proche-Orient et les services rendus au Roi de France.

11. Les Marais de Bourges

À quelques minutes de la vieille ville se trouve une enclave de marais de 135 hectares. À l’époque, cette campagne marécageuse réussit à ralentir la progression de Jules César dans sa conquête de la Gaule en 52 av. J.C. Mais à partir du 8e siècle environ, les marais ont commencé à être aménagés par l’homme et, au 17e siècle, ils ont fait l’objet de la construction d’un système de canaux.

Désormais, le marais constitue une évasion en plein air pour les amoureux de la nature et les cyclistes. Il est également un lieu de jardinage urbain et est divisé en 1500 parcelles de culture qui permettent à toute la ville de s’approvisionner en fruits et légumes.

Les canaux regorgent de poissons et d’oiseaux. Et il n’y a pas de plus bel endroit pour se détendre à Bourges par une chaude journée de juin lorsque les jardins sont en fleurs.

12. Le Jardin des Prés-Fichaux

Au nord du centre-ville, sur la rive gauche de la Yèvre et juste après sa sortie du Marais, se trouve un apaisant jardin Art Déco aménagé dans les années 1920.

Venez flâner dans ce jardin à travers un étonnant éventail de sculptures végétales. Ici, ce sont des haies de tilleuls, des arches faites d’ifs taillés et toutes sortes de topiaires étranges qui parsèment le paysage.

Vous trouverez également des pelouses géométriques bordant des parterres de fleurs et de longues promenades étroites. Sculptures de style Art Déco, fontaines, reliefs en pierre et pergolas drapées de glycines en font un lieu sophistiqué pour se détendre quelques heures.

13. Le Lac du Val d’Auron

Plan d’eau artificiel à seulement deux kilomètres au sud de la vieille ville, le lac du Val d’Auron regorge de vie en été, en particulier liée aux activités et sports nautiques.

Pêche à la carpe, voile et canoë sur le lac… Il y a également un centre équestre sur la rive ouest, tandis que juste à l’est du lac se trouve le Bourges Golf Club et ses 18 trous, accompagné d’un pitch & putt de neuf trous et d’un practice.

14. Le Printemps de Bourges

Les amateurs de musique live se doivent de découvrir ce festival qui se déroule sur cinq jours en avril. Pendant ces cinq jours, 13 scènes se répartissent à divers endroits de la ville et accueillent chaque année pas moins de 200 artistes nationaux et internationaux.

C’est une semaine de plaisir musical intense, avec plus de 200 000 personnes qui fréquentent le festival. Pour l’industrie de la musique, le printemps de Bourges est un événement majeur et une occasion de découvrir de nouveaux talents, notamment lors des spectacles marginaux des Découvertes du Printemps de Bourges qui accueillent des artistes non signés.

15. La Route Jacques Cœur

Vous avez visité sa maison natale et le magnifique manoir qu’il a fait construire. Mais il y a encore davantage à découvrir sur le patrimoine légué par Jacques Cœur.

Créée en 1954, la Route Jacques Cœur comprend 16 sites à découvrir selon un itinéraire touristique qui s’étend de Gien à Culan, incluant des villes comme Sancerre, également appréciée pour son vin, et Mehun sur Yèvre, qui abrite les ruines impressionnantes d’un château où Charles VII est mort en 1461.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *